COMMENT RÉUSSIR SES PHOTOS DE SURF ?

FAIRE DES PHOTOS DE SURF AMATEUR

photographe de surf en aqua shoot

Nous avons tous envie à un moment ou un autre de passer derrière l'objectif : soit pour immortaliser cette session où vous avez surfer cette vague qui vous fait toujours autant rêver aujourd'hui (et prouver à vos potes que oui, vous avez pris un tube) ou encore pour vous remémorer de bons souvenirs à l'eau ou par pure sensibilité artistique

Comment réussir des photos de surf amateur de qualité sans se ruiner dans l'achat de matériel photo ? Comment se placer par rapport à la vague et comment ne pas se faire embarquer dans les rouleaux ? Découvrez les conseils des photographes qui collaborent au quotidien avec Olaian :

QUEL EST LE MATOS PHOTO LE PLUS ADAPTÉ POUR LA PHOTO DE SURF ?

Passionnée de surf et de photographie, Lucie, ambassadrice Olaian et chargée de mission à Surf Rider Foundation, vous livre ses conseils sur la photo de surf :
lucie francini ambassadrice olaian

- BOÎTIER : avant de se lancer, il faut choisir entre photo et vidéo. Tout simplement parce qu'il y a des boîtiers fait pour la vidéo et d'autres spécifiques à la photo. Personnellement, j'utilise un JH5 PANASONIC, plus orienté vidéo que les boitiers CANON, qui sont à mon avis, excellents pour la photo. 

Ensuite, deux options : rejoindre les surfeurs à l'eau ou les prendre en photo depuis la plage. 

- TELEOBJECTIF : pour capter l'action dans les vagues depuis le sable, vous aurez besoin d'un grand téléobjectif : à partir de 250-300mm. Plus vous êtes éloigné des vagues, plus votre téléobjectif devra être grand. 

- UN TREPIED : obligatoire, surtout si vous shootez au téléobjectif, qui devient rapidement lourd (même si, comme on le sait, le surf vous a naturellement doté de gros biceps). Un trépied vous permet non seulement de stabiliser le plan mais assure aussi un suivi fluide de votre plan, si vous shootez en mode rafale ou réalisez une vidéo. Si vous voulez stabiliser votre plan tout en gardant la flexibilité de pouvoir changer d'angle de vue rapidement au cours de la session, utilisez plutôt un monopod.

- UN CAISSON ÉTANCHE : j'utilise un caisson de la marque Meikon pour mes aqua shoot en surf ; attention : veillez à choisir un caisson qui s'adapte parfaitement à votre modèle d'appareil et aux types de photos que vous souhaitez réaliser : par exemple, je ne peux pas utiliser mon caisson pour des photos de plongée car il ne résiste pas à la pression. Autre inconvénient : les caissons étanches restent très coûteux (comptez au minimum 1000€). Mais vous pouvez aussi prendre des photos très correctes avec une coque étanche pour téléphone portable ou encore une Go Pro avec un accessoire bouche pour l'embarquer avec vous dans le tube (bien que l'effet fish eye a tendance à écraser la taille des vagues).

LA PANOPLIE DE LUCIE

BIENTÔT ÉPUISÉ
A partir de
120,00 €90,00 €*
4.25 / 5 8 avis
    • A partir de
      120,00 €90,00 €*
      BIENTÔT ÉPUISÉ
    30,00 €*
    4.07 / 5 15 avis

      RÉUSSIR SES PHOTOS DE SURF DEPUIS LA PLAGE - ASTUCES DE PROS

      damien poullenot photographe
      Damien Poullenot

      C’est sans aucun doute l’un des photographes incontournable de la photo aquatique. Photographe officiel de la WSL, installé dans les Landes, Damien couvre les compétitions européennes majeures et parcoure des spots de surf mythiques depuis Hawaii jusqu’aux aux DOM-TOM à la recherche de la vague et de la plus belle lumière pour la magnifier. 

      cecilia thibier
      Cécilia Thibier

      Journaliste de formation, Cécilia a écouté mon coeur (et l'appel de l'océan) pour devenir photographe à Biarritz il y a maintenant 5 ans.

      fabien leboulluec
      Fabien Le Boulluec

      Originaire de Morgat, Fabien a changé de banc de sable pour se rapprocher de ceux des Landes et exercer sa passion de vidéaste, spécialisé dans le surf.

      TU TE PLACES EN FACE DU PIC OU DE CÔTÉ ?

      @Damien Poullenot "Cela dépend de plusieurs facteurs : à commencer par la configuration du spot, l'effet recherché puis la destination et l'usage de la photo ; pour un reportage "destination" ou magazine, on va plutôt avoir tendance à prendre du recul et de l'angle pour composer avec le background et l 'environnement extérieur. Pour un shoot produit : on rallongera la focale et on shootera plutôt de face."

      @Cécilia Thibier "Je me place de côté mais tout dépend de la lumière." 

      @Fabien Le Boulluec "Ça dépend du spot, reef ou beach break, parfois tu ne peux pas shooter de face, en bateau par exemple, ou en jet. J'aime shooter de face mais aussi de côté quand il y a de jolis tubes avec une longue focale."

      @Lucie Francini "Les deux pour varier les plans + profiter d'aller sur les digues aussi s'il y en a, pour changer d'angle. Attention évidemment à se placer correctement selon si la vague est une gauche ou une droite ;)" 

      TU UTILISES UN TRÉPIED OU UN MONOPOD ?

      @Damien Poullenot "Moi un trépied tout le temps pour la stabilité mais c'est très personnel : certains préfèrent le monopod pour changer plus rapidement de place et pour le poids dans le transport."

      @Cécilia Thibier "Ni l’un ni l’autre, si je dois choisir l’un des deux, le monopod."

      @Fabien Le Boulluec "Trépied."

      @Lucie Francini "En photo :  le monopod permet d'être plus réactif, de se déplacer plus facilement, c'est plus pratique et maniable (dans le sable ce n'est pas négligeable), voire pas de trépied du tout si on veut carrément être libre comme l'air ; en pleine journée normalement il y aura assez de lumière pour ne pas être flou (avec un objectif stabilisé c'est encore mieux évidemment). Après si on shoote longtemps depuis un même endroit c'est plus agréable de poser son appareil sur un trépied ... Pour la vidéo : trépied quasiment indispensable si on shoote au téléobjectif, avec une tête fluide pour de beaux mouvements et suivre le surfeur sur toute sa vague de manière fluide." 

      bastien bonarme et fabien leboulluec en shoot surf olaian

      QUEL EST L'ÉQUIPEMENT DONT TU NE PEUX PAS TE PASSER ?

      De gauche à droite : Bastien Bonnarme, Anthony, Fabien Leboulluec

      @Damien Poullenot "Personnellement j'ai plutôt tendance à voyager très "lourd" malheureusement : le minimum : 1 boitier, x1 50 mm, x1 70-200 mm, x1 17-35mm, c 'est le minimum pour un reportage ou si je ne fais que de la photo aquatique : x1 téléobjectif (600 mm, 400mm ou 300 mm en fonction de l'usage) pour l'action. Mais mon cœur de métier étant la photo aquatique, j'ai toujours un caisson avec moi."

      @Cécilia Thibier "Mon appareil photo (rires)."

      @Fabien Le Boulluec "Mon boitier, mes optiques et mon trépied."

      cecilia-thibier

      TON ACHAT MALIN QUI A CHANGÉ TES SHOOTS ?

      Cécilia avec notre Boydboard Discovery

      @Damien Poullenot "Un immense chapeau :)"

      @Cécilia Thibier "C’est pour l’aqua : chez Decathlon une bouée pour prendre les vagues du bord, cela me permet de flotter, j’adore car mon appareil est lourd."

      @Fabien Le Boulluec "L'Atomos Ninja Inferno."

      @Lucie Francini "Pas vraiment facile de répondre à cette question, je n'ai pas vraiment d'astuce matos... mais voilà quelques astuces liées au fait qu'on est à la plage peut être à des endroits peu accessibles : apporter plusieurs batteries chargées, plusieurs cartes mémoires, des chiffons/une soufflette pour enlever le sable et les embruns, un bon trépied pour la vidéo, un filtre ND (neutral density filter) pour la vidéo (permet de ne pas être trop surexposé en pleine journée)."

      12,00 €*
      4.03 / 5 75 avis

        CE QUE TU PRÉFÈRES PHOTOGRAPHIER DANS LE SURF ?

        @Damien Poullenot " Photographier au sein de l 'élément l'Océan dans tous ses états, ses mouvements, ses lumières, le surf n'est qu'une variable ou un élément de composition en plus, mais seule la mer nous guide."

        @Cécilia Thibier "La grâce des femmes."

        @Fabien Le Boulluec "Les airs et les tubes de la plage, en Aqua, slomo, et bien sûr les beaux carves."

        @Lucie Francini "En vrai je préfère être dans l'eau plutôt que shooter depuis la plage ... ;)"

         

        SI TU DEVAIS DONNER UN CONSEIL À UN DÉBUTANT QUI VOUDRAIT RÉALISER SES PREMIERS CLICHÉS DE SURF ?

        @Damien Poullenot "Avec Instagram et les réseaux sociaux : il est dur de se différencier et tout a été essayé donc de trouver une démarche originale et ne jamais négliger la qualité du cliché."

        @Cécilia Thibier "Ne pas forcément respecter les règles, mais suivre son feeling..."

        @Fabien Le Boulluec "Il se démerde :)"

        @Lucie Francini "En photo : s'entrainer à la mise au point (selon son boitier et son autofocus) pour ne pas se retrouver avec des mises au point aléatoires et le surfeur flou ;) Se mettre en mode rafale. En vidéo : shooter en suivant la vague et non le surfeur pour un mouvement fluide ! Et globalement se faire plaisir et faire attention au sable !!!" 

        À L'INVERSE, LE PIRE CONSEIL QUE TU AS DÉJÀ ENTENDU CONCERNANT LA PHOTO DE SURF ?

        @Damien Poullenot " C'est facile !!"

        @Cécilia Thibier "Je n’en ai jamais reçu , les photographes sont très perso en France"

        @Fabien Le Boulluec "Avec ma GoPro je fais des films de pro."

        @Lucie Francini "Jamais vraiment entendu de 'pire' conseil.. c'est plutôt qu'il faut s'entrainer, faire des tests et apprendre de ses erreurs ! ;)"

        RÉUSSIR SES PHOTOS DE SURF EN AQUA - CONSEILS DE PRO

        COMMENT BIEN PRÉPARER SON CAISSON ?

        Damien Poullenot, en action dans les eaux transparentes antillaises pour Olaian
        Damien-poullenot-aqua-shoot

        @Damien Poullenot "Chaque caisson est  différent et détient ses spécificités mais d 'une manière générale : rincer, nettoyer et vérifier le bon positionnement des joints et vis sont la clé."

        @Cécilia Thibier "Le nettoyer souvent, le graisser, vérifier l’étanchéité."

        @Fabien Le Boulluec "Vérifier l'étanchéité à vide dans sa baignoire, bien nettoyer son dôme intérieur et extérieur. Une bonne léchouille sur la vitre avant d'aller à l'eau et c'est parti!"

        @Lucie Francini "Le plus important c'est le joint pour l'étanchéité forcément ! Donc, quand on ferme son caisson, on vérifie qu'il n'y a pas de poussière ou de sable - si je peux, j'essaie de le faire tranquillement chez moi, ou dans ma voiture et pas sur la plage avec les mains pleines de sable... Utiliser un chiffon et une soufflette pour enlever les poussières ou le sable sur le joint. Vérifier que la batterie est chargée à fond, que la carte mémoire est vide : pas très cool de devoir sortir de l'eau juste parce qu'on a plus de batterie au milieu d'une super session... !!! Vérifier ses réglages avant : selon son caisson, on ne peut pas forcément régler ce qu'on veut une fois le caisson fermé et surtout, une fois dans l'eau, on voit moins bien ce que l'on fait. De plus, selon la taille des vagues et le courant on n'a pas toujours la possibilité de faire ses réglages correctement entre deux séries (sauf si on shoote dans 30 cm au bord évidemment) ;) Avant de foncer tête baissée pour passer la barre, on plonge son caisson plusieurs fois dans l'eau au bord pour vérifier que c'est bien étanche !!"

        QUEL EST LE MEILLEUR ENDROIT POUR SE PLACER ?

        @Damien Poullenot "A l 'impact... :)"

        @Cécilia Thibier "Tout dépend de la lumière, et de là où la vague déroule"

        @Fabien Le Boulluec "Ca, ça s'apprend sur le tas, au feeling..."

        @Lucie Francini "Tout dépend de la vague, du surfeur (long ou shortboard), du type de vague et de ce qu'on souhaite shooter ;) prendre le temps de discuter avec le surfeur avant et aussi une fois dans l'eau pour se mettre d'accord sur comment se placer et comment lui doit se placer par rapport à toi (c'est un travail d'équipe !). Prendre le temps de regarder les vagues avant d'aller à l'eau : est-ce que ce sont des gauches ou des droites, comment elles déroulent, où elles cassent, comment les autres surfeurs prennent les vagues, où sont les courants... (comme avant une session surf en fait).  

        Une fois dans l'eau il faut essayer de s'adapter au surfeur en le suivant et en essayant d'anticiper quand il va prendre une vague, pour se rapprocher ou s'éloigner, si c'est une droite ou une gauche, s'il va passer devant ou derrière nous...  sachant qu'on est au ras de l'eau, on voit beaucoup moins bien ce qui arrive et même si on est plus agile en palmes on est quand même souvent moins rapide qu'un surfeur avec sa planche ;) Ne pas hésiter à changer de place ou de peak après les premières vagues si on est mal placé." 

        COMMENT NE PAS SE FAIRE EMBARQUER PAR LA VAGUE ?

        @Damien Poullenot "Le placement, l'anticipation et l 'expérience sont la clé, on ne peut pas l 'éviter, cela arrive tout le temps même aux meilleurs : on fait juste en sorte de limiter les risques et les conséquences induites. Partir avec la lèvre à Teahupoo est souvent plus lourd de conséquences qu'à La Gravière..."

        @Cécilia Thibier "Plonger sous la vague"

        @Fabien Le Boulluec "Des bonnes palmes et la caisse à l'eau"

        @Lucie Francini "Ahah euh alors normalement selon où l'on se place et la puissance des vagues, on ne se fait pas forcément embarquer dans la vague à chaque fois qu'on shoote mais globalement, si on veut shooter la partie la plus intéressante, on est souvent à l'endroit où cassent les vagues donc on ramasse un peu .. Il faut savoir juger les conditions selon ses capacités. La plupart du temps, si on est bien placé et le surfeur aussi, on ne se fait pas embarquer."

        LE CANARD, À QUEL MOMENT PLONGER ?

        @Damien Poullenot "Cela dépend de la forme des vagues et de leurs impact. Souvent, en plongeant pile devant l'impact de la lèvre, on passe sous son rebond et on passe miraculeusement de l' autre côté en une fraction de seconde. Si on avait été placé 50 cm plus loin, on se serait fait atomiser et écraser au fond  !! donc on fait souvent au mieux "

        @Cécilia Thibier "On verra plus tard ;-)"

        @Fabien Le Boulluec "Plus facile qu'en surf, tu peux plonger bien avant."

        @Lucie Francini "Au dernier moment si ce n'est pas risqué pour le surfeur, pour soi et le matériel ;) et en général on ne peut pas vraiment "plonger" puisqu'on est en train de filmer, c'est plutôt la vague qui nous passe dessus..."

        CASQUE OU PAS CASQUE ?

        @Damien Poullenot "Plutôt casque pour éviter les coups de soleil sur mon crâne dégarni :) Sérieusement : sur le reef, souvent, sur le sable, pas toujours... souvent une cagoule en eau froide pour mes oreilles."

        @Cécilia Thibier "Casque même si je ne vais jamais dans des grosses vagues."

        @Fabien Le Boulluec "Sur du reef et spot blindé, casque, avec Dayne Reynolds casque, surtout quand il atterrit sur toi, sinon pas casque."

        @Lucie Francini "Jusqu'à présent je n'ai pas filmé dans de grosses conditions qui nécessitaient un casque et sinon j'essaie d'éviter les spots trop blindés - ou alors, se mettre au moins un peu à l'écart pour ne pas gêner les surfeurs et surtout éviter un accident. Après, si un jour je dois filmer pour un tournage, je n'hésiterais pas à en porter un !"

        20,00 €*
        3.57 / 5 7 avis

          RACONTE NOUS TON MEILLEUR SOUVENIR PHOTO :

          @Damien Poullenot "Fernando de Noronha : paradis de la photo aquatique."

          @Cécilia Thibier "La premiere fois, quand, au lieu de photographier des enfants débutant sur leurs premières vagues (via une école de surf), j’ai vu une longboardeuse s’éclater ma gauche, et que j’ai complétement oublié les enfants de l’école de surf… c’est là qu'est arrivé mon premier déclic photographique." 

          @Fabien Le Boulluec "Je fais des films donc je n'ai pas de meilleur souvenir photo... non, je déconne, ça m'arrive de faire des photos mais mon métier c'est réalisateur de film. A mes début en 1993 je me souviens de mon premier film à Jeffrey's Bay monté sur une musique de Otis Redding : Sittin'On the dock of the Bay ; ça m'avait tellement fait tripper que je me suis dit : c'est ça que je veux faire. Pour la photo, c'est une série de Joel Tudor à Pipe en 98 avec un gun bleu et blanc qui se reflétait dans la baïne quand il sortait de l'eau. Et en 99 avec Didier Piter à Teahupoo une série de photos dans du 4m bien gras quand les gars ne shootaient que très rarement en tow-in, j'étais en Kayak dans la passe et les photos sont dingues, malheureusement les négatifs ont pris la flotte et sont foutus."

          @Lucie Francini "Globalement, du moment que je suis à l'eau, c'est toujours cool...  sinon, je dirais que mon meilleur souvenir c'est la première fois que j'ai réussi à sortir de belles images en Aqua (après en avoir passé quelques-unes à galérer pour apprendre à faire mes réglages correctement et à me placer). C'est quand même hyper gratifiant parce que ça demande quand même beaucoup de temps et d'énergie :) Pour moi c'était un rêve de pouvoir allier mes deux passion pour le surf et l'image."

          RACONTE-NOUS LA FOIS OU TU AS VRAIMENT FLIPPÉ ?

          @Damien Poullenot "Il y en a eu pas mal :

          -À la maison, à La Gravière, pas énorme mais surpuissant : j'ai pris vague sur vague à l'impact à 5m du bord et impossible de sortir de l'eau ou de passer derrière, le temps se rallonge vite dans ces moments-là...

          -Je déteste shooter à Backdoor qui est un endroit très piégeux et tricky et la sanction est lourde

          -À Rockpile sur le North Shore au tout début de ma carrière : swell grossissant : je me suis fait emporter au large et j'ai mis en temps infini à rejoindre le bord, épuisé. 

          -Plus quelques autres..."

          @Cécilia Thibier "En Martinique je ne connaissais pas le spot et il y avait un gros courant, je n'avais pas pied, j’ai flippé !!!!"

          @Fabien Le Boulluec "J'ai beaucoup shooté à l'eau dans des conditions plus ou moins dangereuses mais bizarrement ce n'est pas dans les conditions les plus grosses que j'ai le plus flippé. Peut-être une fois à Bali avec Fred Robin, seuls dans du 2m50/3m avec des séries de 7/8 vagues qui me collaient sur le reef avec une palme cassée, j'ai un peu galéré et demandé à me poser sur la planche de Fredo pour reprendre mon souffle. Le pire c'est quand je filmais en paramoteur pour le premier film de surf Russe "On the Wave" (quand les drones n'existaient pas) et qu'on a failli se crasher à l'eau ou face à la falaise de Dreamland."

          @Lucie Francini "J'essaie de ne jamais aller dans des conditions qui sont trop grosses pour moi pour éviter de flipper justement ... (dans l'eau le plus grand danger c'est de paniquer ..!). Je m'entraine régulièrement en bodysurf pour être plus à l'aise en tournage et être capable peu à peu d'aller dans des vagues plus grosses. Après, ça m'est arrivé de temps en temps effectivement de me faire embarquer dans le rouleau quand j'étais en train de shooter dans une vague et c'est toujours un peu stressant avec le caisson, mais pas de grosse frayeur pour le moment !"

          Commentaires utilisateurs

          Soyez le premier à déposer un commentaire

          Rédiger un avis
          HAUT DE PAGE