TOP 10 DES IDÉES REÇUES SUR LA PROTECTION SOLAIRE

En été, nous avons tendance à prolonger nos sessions de surf, réchauffés par les rayons directs du soleil. Or, au delà d'une demi-heure d'exposition, le soleil peut s’avérer dangereux pour notre santé. Mais alors, comment se protéger efficacement du soleil quand on surfe plus d’une heure ? Faut-il se couvrir malgré la chaleur extérieure ? 

Sachez que la plupart des vêtements ne filtrent pas les rayons (si vous pouvez voir la lumière passer à travers votre tshirt favori, c'est que les rayons UV peuvent passer aussi)... à moins qu'ils soient anti-UV.

"TOUS LES TSHIRTS ANTI-UV PROTÈGENT DU SOLEIL"

FAUX. Il existe différents niveaux de protection solaire. La norme UPF (signifiant UV Protection Factor) permet de déterminer la proportion des rayons UV stoppés par un vêtement :

UPF < 0 et 15 < le vêtement ne peut pas être considéré comme anti-UV. UPF < 15 et 24  < filtre entre 93.3 % et 95.9 % des UV.

UPF < 25 et 39 < filtre entre 96 % et 97.4% des rayons. UPF < 40 et 50 < possède 97.5 % à 98 % d’efficacité.

A titre d'exemple, tous les vêtements anti-UV de notre gamme, peu importe leur prix, sont normés UPF50+ c'est à dire que leurs tissus filtrent plus de 98% des rayons ultraviolets.

EST-CE QU’IL SUFFIT QU'UN T-SHIRT FILTRE LES UV POUR RESPECTER LA NORME ?

NON. La norme UPF50+ parle essentiellement de deux choses : le niveau de filtration doit atteindre les limites prévues et la couvrance respecte les minimas suivant : pour un top, une couvrance jusqu’à la base du coup et ¾ bras. Pour un bas, la rotule doit être recouverte.

"LE BLANC PROTÈGE MIEUX QUE LE NOIR"

FAUX. Les couleurs sombres filtrent plus les UV que les couleurs claires. Même si quelque soit la couleur, l’ensemble de notre gamme respecte la norme UPF 50+.

 

"APRÈS LAVAGE LE NIVEAU DE PROTECTION SOLAIRE DIMINUE"

FAUX. Après utilisation, lorsque le vêtement anti-UV est porté puis lavé, l’usure va créer des micros peluches au niveau de la matière et ces micros peluches vont augmenter encore la densité du tissu et le niveau de protection solaire/filtration. 

Par conséquent, sauf déchirures ou trou apparent, le niveau de protection solaire ne diminue pas après avoir placé votre top anti-UV à la machine à laver.

"UN T-SHIRT EN COTON PROTÈGE AUSSI BIEN DU SOLEIL QU'UN TOP ANTI-UV"

FAUX. Certains vêtements anti-UV protègent moins lorsqu’ils sont mouillés. C'est le cas des t-shirts en coton : bien que certains se revendiquent protéger du soleil*, ils ne sont plus efficaces pour stopper des rayons UVB une fois mouillés.

La particularité de nos top anti-UV est qu'ils protègent aussi bien secs que mouillés, au niveau maximal de la norme, c'est à dire UPF+50. Autre avantage pour la pratique du surf : les tops anti-UV avec leur coupe "fit" tiennent mieux après le passage d'une vague et limitent les irritations puisqu'ils sont dépourvus de coutures sous les bras à la différence des t-shirts classiques.

LES VÊTEMENTS UV SONT-ILS UTILES ? 

France Info a mené l'enquête sur le phénomène des t-shirts anti-UV auprès de notre Chef de Produit UV & Néoprène, Edouard.

“JE SUIS PROTÉGÉ(E) DU SOLEIL LORSQUE JE SUIS À L’OMBRE”

FAUX. A l'ombre sous votre parasol, vous êtes protégés du rayonnement direct du soleil. Toutefois seulement 50% des rayons UV  ambiants sont arrétés par l’ombre. L'autre moitié des rayons, réflétés par l’eau (30%) et le sable (25%) peuvent atteindre votre peau, même à l'ombre sous votre parasol.

“JE N’AI PAS BESOIN DE ME PROTÉGER DU SOLEIL QUAND IL Y A DES NUAGES”

FAUX. Absolument pas puisque 90% des UV traversent les nuages. Il est particulièrement important de se protéger du soleil en cas de nuages et de vent car les brûlures provoquées sont moins perceptibles par temps nuageux.

 

”UN VÊTEMENT ANTI-UV EST FORCÉMENT UN T-SHIRT”

FAUX.  Il est important de se couvrir le haut du corps avec un top anti-UV et idéalement le visage avec une casquette ou un chapeau conçus pour la pratique du surf. En effet, la réverbération du soleil sur l'eau est extrèmement forte en été, la visière rigide de la casquette vous évitera des éblouissements causés par le soleil et ne vous empêchera pas non plus de faire un canard pour passer la barre.  

En surf ou en bodyboard, bien que vos jambes soient immergées dans l'eau, n'oubliez pas de vous protéger du soleil avec un boardshort long ou un legging car 95% des rayons UV pénètrent l'eau.

“UN VÊTEMENT DE PROTECTION SOLAIRE APPORTE AUSSI DE LA CHALEUR”

VRAI. Certaines matières comme la polaire ou le néoprène peuvent apporter de la chaleur, on parle de top thermiques. Lors de conditions ventées, on préféra les tops néoprène pour l'effet anti-freezing (coupe-vent). 

En revanche, les t-shirts en 100% polyamides synthètiques n’apporteront aucune chaleur. Ne vous souciez pas d'avoir trop chaud en portant un vêtement anti-UV, en particulier s'il est mouillé, il vous apportera au contraire une certaine fraîcheur lors des journées les plus chaudes.

“UN VÊTEMENT ANTI-UV REMPLACE LA CRÈME SOLAIRE”

FAUX. La crème solaire est un filtre indispensable aux rayons du soleil. Pour limiter les risques, elle doit être appliquée soigneusement toutes les deux heures. Malgré tout, il reste difficile de juger si l’on a bien étalé la crème solaire sur toutes les zones de notre corps exposées au soleil et de sortir de l’eau pour la renouveler quand les conditions de surf sont au rendez-vous. 

Se couvrir avec un vêtement anti-UV reste donc le meilleur moyen de limiter les risques liés au soleil quand on surfe car il offre une protection permanente et durable. Bien entendu, si vous surfez en boardshort avec un top anti-UV manches courtes, vous devrez appliquer de la crème solaire sur les zones non couvertes de votre corps. Utilisez un stick solaire waterproof pour votre visage et de la crème à indice de protection solaire élevé pour votre corps pour vous garantir une meilleure protection.

“ON NE PEUT PAS AVOIR DE COUP DE SOLEIL SI ON PORTE UN T-SHIRT ANTI-UV”

FAUX. Il est possible de constater des traces de coups de soleil lors d'une surexposition de plusieurs heures au soleil sur une personne sensible au soleil ou qui ressort d'une phase de non-exposition.

En effet, lors d'une exposition excessive au soleil, une quantité infime d'UV (5%) peuvent passer les mailles du tissu anti-UV. Néanmoins, un coup de soleil survient 20 fois moins rapidement lorsqu'on porte un vêtement anti-UV.

NOS TESTS DE PROTECTION SOLAIRE EN LABORATOIRE

Cette vidéo montre un test de protection solaire effectué en laboratoire sur l'un de nos tshirts anti-UV. La lumière pulsée envoyée sur le tissu correspond à celle des rayons UV. Résultat : seulement 5% des rayons UVA et 2% des rayons UVB passent les mailles du tissu.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE